Et si l’on commençait à discuter avec la partie cachée de l’iceberg, notre inconscient ?

Emile Coué, célèbre psychologue français et pharmacien, qui est un initiateur de l’autosuggestion positive, nous transmettait quelque chose de très important en nous disant:

S’il y a conflit entre votre volonté et votre imaginaire, c’est toujours votre imaginaire qui l’emporte. Si les deux sont d’accord alors cela ne s’additionne pas mais cela se multiplie.
Autrement dit ; si votre conscient (votre volonté) et votre inconscient (votre imaginaire), ne sont pas d’accord, c’est toujours votre inconscient qui exécute.
Quand on veut, on peut ! … est sans doute une phrase qu’il semble falloir corriger de son vocabulaire.
Par : « si l’on veut, on commence par imaginer ce que l’on veut » – La visualisation

Pour corroborer sa citation nous pourrions rajouter, que toute création humaine est née d’une pensée.
Ce qui sous-entend la même chose. Sans imagination rien ne naît dans le concret.
Commençons donc peut-être par apprivoiser et maîtriser le langage de notre conscience.

Car il semble bel et bien cohabiter plusieurs langages, bien distincts entre celui entendu par le conscient et celui entendu par notre inconscient. Et je ne tiens compte que du langage verbal dans ce que j’évoque en l’espèce à ce stade.

Partagez – likez – Commentez – Gratitude, reprenez conscience en vous si ce n’est pas déjà fait et à très bientôt pour un voyage intérieur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :